Audrey DUFEU-SCHUBERT

Députée de Loire-Atlantique

DUFEU-SCHUBERT Audrey

Adresse

Assemblée Nationale
126 rue de l'Université
75355 Paris 07 SP

Tél.

01 40 63 60 00

Site

www.assemblee-nationale.fr
@audreydufeu

Situation familiale

Née le 3 juin 1980 à Saint-Nazaire. Deux enfants.

Etudes & Diplômes

École d’infirmière de La Croix Rouge (Paris, 2003) ; master 2 Droit et économie de la santé (université de Lyon 3, 2016) ; IHEDN enjeux et stratégie maritime (2018)

Passions

La danse modern jazz et les claquettes ; la couture ; les arbres

Portrait

Très travailleuse et désireuse de prendre soin de son prochain, Audrey Dufeu-Schubert commence par suivre une formation d’aide soignante à Paris. Elle obtient ensuite son diplôme d’infirmière en 2003 et exerce à la clinique Ambroise Paré à Neuilly-sur-Seine puis à l’hôpital Marie Lannelongue au Plessis-Robinson. Elle décide de revenir en 2008 dans sa région natale, à laquelle elle est très attachée. Elle devient  responsable de soins en tant que cadre de santé au centre de soins de suite et réadaptation Le Bodio à Pontchâteau, se spécialisant dans l’onco-hématologie et la promulgation de soins palliatifs. Persévérante, l’ancienne championne de France de GRS reprend ses études en 2014 à l'université de droit Lyon 3 et prend la direction de l'établissement de Pontchâteau en 2016.

Investie de longue date dans diverses associations, Audrey Dufeu-Schubert s’intéresse à la politique et a le déclic en découvrant le mouvement En Marche. Avec l’envie de « se mettre en action pour faire changer les choses », elle crée le comité à Saint-Nazaire et l’anime jusqu’à son élection en 2017. Désormais députée de la 8e circonscription de Loire-Atlantique, elle est commissaire aux affaires sociales à l’Assemblée nationale. La Nazairienne s’y occupe plus précisément des comptes de la Sécurité sociale et de la thématique du vieillissement et du grand âge. Engagée dans la lutte contre le harcèlement de rue, elle travaille également sur la prévention de l’alcool auprès des jeunes (une loi est en préparation), sur l’innovation thérapeutique et la recherche clinique.  Quant à savoir si elle se représentera, la députée avoue qu’il est encore trop tôt pour le savoir…